Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 19:14

 

 

(jeu de mots foireux avec une chanson française, sauras-tu la retrouver ?)

 

Oui, oui, oui, je sais ce que vous allez me dire "c'est seulement maintenant que ça sort ?" alors que j'avais promis une fournée d'article après la rentrée. Et bien... Vous avez rien vu, je vous emmerde. Point. D'ailleurs cette article a été fait en grande partie pour faire croire que je m'occupe encore de ce coin du net (et éviter que Pazu me tape dessus)

J'avais l'intention de faire un giga pavasse qui résumerais ma consommation boulimique d'animé estivale mais vu qu'il me coupait toute envie d'écrire quoi que ce soit je vais donc le couper en petit bout et comme ça j'en profite pour lancer une petite série sur mes longues séances solitaires d'archéologie. Vieux cons élitistes s'abstenir, c'est la vision d'un newbie aux pays des dinosaures, je revendique donc une totale méconnaissance du contexte de l'époque. Excavation dans le temps, prêt, 3...2...1...

Zambot 3, ces larmes de demain...

Invincible Superman Zambot 3 (1977)

 

Que l'on va raccourcir en Zambot 3, est un mecha type "monster of the week" à l'apparence bien banale : une famille de réfugiés extraterrestres venue de la planète jecéplu coule des jours heureux sur notre belle planète bleue jusqu'à ce que les affreux vilains pas beaux (les Gaizoks) qui ont déjà violé leur planète natale viennent foutre le boxon sur leur petit caillou d'adoption. C'est donc l'occasion pour la famille Jin de combattre pour la survie et la vengeance, la veuve et l'orphelin, la justice et la paix à l'aide de leurs supers robots !

Sauf que... la personne derrière est un certain Tomino, personnage illustre de la japanimation qui se fera connaître pour un certain nombre de choses, son Gundam, son surnom et par certaines thématiques qui me semble assez récurrentes vu les œuvres que j'ai pu en voir. Et quand Tomino pond quelque chose il faut rarement s'attendre à des petits oiseaux qui volent au dessus d'une verte prairie au ruisseau riant :

 

Bref, dans Zambot 3 on pense à incorporer toute cette fameuse foule de pnj alors plutôt absente quand on causait de destruction d'environnements urbains, où Tokyo, le Japon, le monde entier pouvaient brûler sans que le moindre morceau de chair ne puisse nous faire apprécier son délicat fumet de barbecue. Et donc forcément, en plus de leur donner une existence physique il fallait aussi que dans son grand amour pour le peuple, Tomino leur donne le micro et dès lors ça y va : cris de douleurs, cris haineux, xénophobie, discours du bouc émissaire. Voila un thème fort à Tomino : les civils sont des sales cons égoïstes et gâtés qu'il faut ramener à la réalité de manière forte. Et pour aider à faire passer la pillule ceux qui pilotent des machines de guerre (et donc victime de l'auto-centrisme des civils) ne pourront espérer être considérés comme des héros et que leur rôle tiendra plus de celui d'un martyr sauveur qui sacrifiera toute son existence pour épargner bien des souffrances à des populations qui s'en battent les couilles. ET. ILS. NE. DEVRONT. RIEN. EXIGER. D'AUTRE. Et apprendre la vie en se faisant cogner si jamais ils venaient à se plaindre.

Et personne n'y trouvera rien à redire.Normal.

Et personne n'y trouvera rien à redire.Normal.

Tout le monde il passe pour le vilain, c'est fantastique, c'est joyeux et tout. Au final les seuls a pas se prendre la tête c'est les extraterrestres archi caricaturaux : ils sont gros, moches, cons, aussi méchants qu'un gosse en pleine crise de sadisme et infiniment ridicules.

Butcher, la non-classe au naturel.

Butcher, la non-classe au naturel.

Je sais pas si c'était voulu mais l'anime m'a semblé assez contrasté, d'un coté il y a tout les éléments du "suber robot classique", le format monster of the week, les combinaisons flashy, les pilotes qui hurlent les attaques, de l'autre une timide apparition de ce qui constituera le "real mecha" avec un environnement vivant (les pnj), les humains qui essayent d'intervenir eux mêmes contre les envahisseurs (l'armée et les politiques, même si au final ça se résume qu'à de très brèves apparitions n'ayant quasiment aucun impact sur le cours des événements), et une situation qui évolue comme par exemple les mouvements de populations civiles qui fuient la guerre. Bref quelques débuts d'éléments qui tendraient vers la narration d'une guerre et non pas d'une succession de combats figée pour l'éternité.

Contraste aussi entre le ton dramatique de la vie Terrienne avec les nombreux massacres de l'affrontement entre le Zambot et ses ennemis, le funeste destin de tout ceux marqués par la croix des bombes humaines et celui plus grotesque et comique des Gaizoks qu'on comparerait a des gosses. Et certaines de leurs répliques semblent se moquer gentiment de l'anime dans lequel ils sont comme par exemple quand the Butcher décide d'envoyer des robots plusieurs fois au cours de l'épisode en violent allégrement la règle du monster of the week "On s'en fiche, c'est le moment des soldes !" (sic). Difficile à dire si c'est juste pour rendre l’ennemi totalement détestable et inhumain ou pour railler les vieux mecha nagaïen (faudrait que j'aille mater son boulot sur Raideen en fait...)

Zambot 3, ces larmes de demain...

Alors vous me direz : quel intérêt à mater cet anime ? La Kulture, évidemment, et je dirais que l'anime semble montrer quelques prémices de ce qui sera plus tard un certain gundam (ou du genre "real" en particulier). C'est aussi un pur produit Tominoesque, un bon potentiel aux thématiques intéressantes entièrement broyées par une délicatesse digne d'un mammouth en rut dont le discours de conclusion fera les frais (dans le genre il vient plusieurs épisodes trop tard et sonne complètement faux et forcé)

Zambot 3 me semble donc un bon aperçu de ce qu'est une œuvre de Tomino et donc un bon anime pour ceux qui veulent connaître ce brave homme à qui l'animation japonaise doit surement beaucoup, pour le meilleur et pour le pire.

Sur ce, je vous laisse, avec une petite preview d'un futur article possible et en espérant qu'il me faudra pas 6 mois pour le pondre lui.

J'oubliais aussi de citer des personnes qui ont pondu quelque chose sur le même anime : Babatus, KIA, même si il dit grosso merdo la même chose que moi (sauf qu'il donne du crédit à la conclusion ? omg, je vais devoir avoir une discussion avec lui)

 

Repost 0
Publié par ElKaizer - dans Anime Archeologie Mecha
commenter cet article